gallery/asset 9

Normandgourmand.fr

Les produits laitiers
Le Fameux Lait Des Vaches Normandes, La Crème, 
Le Beurre,Les Fromages De La Normandie dont le Camembert AOP
 

La Normandie offre une variété de paysages incomparables : vertes prairies ornées de pommiers, vallée de la Seine, falaises des côtes maritimes mais aussi le bocage normand qui en séduira plus d'un par cette alternance de collines verdoyantes, de riches pâturages, de haies champêtres, de rivières, de forêts, de chemins creux.

Elle possède un troupeau de près de 576 000 vaches laitières, soit environ 16 % du troupeau laitier français. La Manche est d’ailleurs le 1er département français par la taille de son troupeau de vaches laitières, devant l’Ille et Vilaine.
Autrefois majoritaire, la race normande est maintenant devancée par la Prim’holstein dans le troupeau laitier normand.

En 2016, le lait bovin représente 34 % du produit agricole régional (services exclus, hors aides), soit près de 1,2 milliard d’euros pour la Normandie.

Outre la race bovine normande et ses verts pâturages, la Normandie est également
célèbre, en France et à travers le monde, pour la qualité et la diversité de célèbre,  la diversité de ses produits laitiers. Parmi les produits phares, on peut citer les 6 AOC / AOP le Camembert de Normandie, le Pont-l'Evêque, le Livarot, le
Neufchâtel, le beurre et la crème d'Isigny. Les quatre fromages normands bénéficiant d'une appellation représentent 6 % du volume des fromages français au lait de vache sous AOC
La renommée des produits laitiers normands est attestée par l'importance de la mention "fabriqué en Normandie" et par l'existence de zones d'Appellation d'Origine Contrôlée (AOC/AOP) pour le Camembert de Normandie,le Pont-l'Evêque, le Livarot, le Neufchâtel,
 

La collecte de lait de vache bio atteint un niveau record en 2018 à près de 837 millions de litres, soit une augmentation de plus de 30 % par rapport à 2017

La Normandie fabrique 82 % des camemberts français. La plupart sont pasteurisés, dans les laiteries de 3 groupes laitiers Le Camembert de Normandie d’Appellation d’Origine est produit par le lait de 480 élevages, et transformé dans 11 ateliers principalement situés dans le Pays d’auge.

la crème fraîche, qui entre dans la composition de nombreux plats normands,1ère région productrice de beurre, de crème et de fromage frais )La crème de Normandie est très renommée, notamment celle d’Isigny, premier cru laitier de France, qui bénéficie très justement d’une Appellation d’Origine Contrôlée. La crème barattée devient du beurre, et quel beurre ! La Crème A.O.C. d’Isigny permet de fabriquer un Beurre A.O.C. d’une belle couleur bouton d’or, exhausteur des saveurs, qui est le seul identifiable à la dégustation aux dires des spécialistesSans oublier les quelques fermiers qui produisent encore leur crème, beurre frais ou salé

les fromages AOP (Appellation d'Origine Protégée), comme le Le Camembert, le Livarot (est surnommé le "Colonel", en raison des      bandes de paille qui l'entourent et font penser aux galons dorés d'un Colonel.) le Pont-l’Evêque, le Pavé d'Auge.Le coeur de Neufchâtel  le Livarot

En 2016, la Normandie fabriquait donc 82 % des camemberts français. Cette part est stable depuis de nombreuses années. Ça n’a pas toujours été le cas. Avant l’apposition de la région de production rendue obligatoire dans le décret fromages de 1989, la Normandie ne fabriquait que 58 % des camemberts français. Notre région a bénéficié à l’époque de ce recentrage sur la seule région identifiée unanimement par le consommateur français comme synonyme de camembert, grâce au rapatriement de fabrications auparavant réalisées dans d’autres régions (la Bretagne notamment). Près de 68 900 tonnes en 2016, soit 93 % des camemberts produits en Normandie, ne bénéficient pas de l’appellation d’origine. Parmi ceux-ci la quasi-totalité est pasteurisée.

Fin mai 2018, 480 fermes produisent environ 210 millions de litres de lait bénéficiant d’une plus-value AOP. ¼ de ce volume, soit environ 55 millions de litres sont transformés en fromage (soit environ 1,2 % du lait produit en Normandie). Aujourd’hui les laiteries ajoutent une plus-value sur le prix du lait perçu par les éleveurs pour un lait apte aux productions AOP par rapport à un lait standard. 

Et le camembert "fabriqué en Normandie", c'est quelle appellation ?

La mention "fabriqué en Normandie", utilisée par les marques de camemberts industriels, ne correspond à aucune appellation officielle. L'utilisation de cette mention, qui peut semer la confusion chez les consommateurs, a été au cœur d'une première bataille entre les industriels laitiers, Lactalis en tête, et les producteurs de camemberts de Normandie, qui a mené en 2018 à un accord sur les nouvelles règles pour l'AOP.

Les cahiers des charges des fromages AOP de Normandie imposent un certain nombre de critère quant à l’aire géographique ou encore le mode de fabrication, ainsi que, en amont, sur la conduite des troupeaux producteurs de lait : pâturage, alimentation à l’herbe, etc., et désormais race des vaches entrent en ligne de compte.

Pour bénéficier de la certification AOP, les troupeaux doivent donc désormais comporter un pourcentage minimal de vaches de race normande : 50 % pour le camembert de Normandie et le pont-l’évêque, 60 % pour le neuchâtel, et 100 % pour le livarot.

Cette nouvelle règle du jeu n’arrive pas de façon inopinée : « Depuis 2008, on se prépare à cette échéance », explique-t-on du côté de l’association des organismes de défense et de gestion (ODG) des fromages AOP de Normandie, où on rappelle que l’inscription dans une AOP est une démarche volontaire. La plupart des producteurs de la filière avaient anticipé et sont donc dans les clous de ce nouveau critère. « Avant, c’était un engagement sur l’honneur. » Maintenant, c’est un critère quantifié et contrôlé.

Voir

https://tracking.publicidees.com/banner

Le Camembert en Normandie Etats des lieux des fabrications et des marchés

https://normandie.chambres-agriculture.fr/lagriculture-normande/lait-en-normandie/le-camembert-en-normandie/


Actualité Société
Camembert : la guerre des appellations prend fin
Après dix ans de bataille, producteurs de lait normands et fabricants de camembert sont tombés d'accord sur les critères d'une AOP unique. Source AFP

C'est la fin d'un conflit d'une dizaine d'années. D'ici à 2021, il n'y aura plus qu'un seul et unique camembert de Normandie AOP (appellation d'origine protégée), a indiqué jeudi l'Institut national des appellations d'origine (INAO), à l'issue d'une réunion entre tous les acteurs de la filière, mettant ainsi un terme à la bataille qui oppose le « camembert de Normandie AOP » et le « camembert fabriqué en Normandie ».

Les producteurs de camembert « fabriqués en Normandie », parmi lesquels essentiellement de gros industriels comme Lactalis, ont en effet « accepté de respecter le futur cahier des charges de l'AOP camembert de Normandie », a précisé l'INAO dans un communiqué. Celui-ci prévoit une « montée en gamme pour tout le monde », a précisé l'INAO, selon lequel cette pacification va permettre aussi de donner « plus de lisibilité au consommateur » et d'améliorer la qualité des troupeaux laitiers en Normandie, les conditions de pâturage et de fabrication du fromage. ( journal Le Point)