stopplay

SITE EN COURS DE MODIFICATIONS

 

Bienvenue chez le Normandgourmand

 

"J'aime ce pays et j'aime y vivre parce que j'y ai mes racines, ces profondes et délicates racines qui attachent un homme à la terre où sont nés et morts ses aïeux, qui l'attachent à ce qu'on pense et à ce qu'on mange, aux usages comme aux nourritures, aux locutions locales, aux intonations des paysans, aux odeurs du sol, des villages et de l'air même" ("Le Horla" -

Guy de Maupassant)

 

Site en évolution consacré aux produits normands, aux producteurs, au terroir, restaurateurs, traiteurs, éditeurs et élaborateurs de recettes,

 

 
 

Terroir et Gastronomie Normande

 

 

La Normandie, c'est le mariage heureux de la terre & de la mer, de ceux qui restent, profondément attachés au terroir et aux traditions ancestrales et de ceux qui partent en bateaux sur les mers profondes pêcher ou visiter les pays lointains...

La gastronomie normande repose sur les 4 principaux produits de ses terroirs : pomme, lait, viande et fruits de mer.
Ces abondants produits constituent la base de très nombreuses spécialités régionales.
- Région cidricole, la Normandie utilise les pommes, le cidre et le calvados dans sa cuisine. Le poiré  s’y produit également. Ancienne région viticole, elle utilise également le raisin.
- L’eau-de-vie de cidre, appelée Blanche, fut surnommée calvados. Le pommeau, apéritif à base de calvados et de cidre, est de plus en plus exporté.
- La vache normande et la jersiaise sont connues pour la qualité de leur lait dont dérivent les produits laitiers de la région... et surtout ses fromages!
- La Normandie est la première région productrice d’huîtres, de moules et de coquilles
Saint-Jacques de France

La cuisine normande et spécialités Normandes

 ( Voir les recettes)

les huitres, les moules, les crevettes grises de Honfleur, les coquilles-St-Jacques, les harengs marinés de Honfleur, les  fromages locaux, comme la Brique de Lisieux, le Graind'Orge affiné au Calvados,
les terrines et rillettes, le cochon de Bayeux, le foie gras de Normandie, le poisson, le mouton et l'agneau de pré-salé, l'andouille de Vire, l'andouillette, les tripes à la mode de Caen, la viande de boeuf, le poulet vallée d'Auge, le lapin au cidre, l'omelette de la Mère Poulard, au Mont-St-Michel, la sauce au Camembert, la tarte aux pommes, flambée au Calvados, la tarte normande, la teurgoule ( sorte de riz au lait, parfumé à la cannelle) les bourdelos, les douillons, le jus de pomme. le beurré normand (biscuit aux pommes et aux raisins macérés dans du Calvados), les pavés normands (biscuits au beurre) les gâteaux sablés d'Asnelles,  le miel, la confiture de lait, le cidre AOC, ( LeCidre est Inscrit au "patrimoine de la France ) Les bourdelots, les sablés deauvillais et de Bayeux, les caramels d'Isigny, les berlingots de Falaise, le pommeau, la bière, le poiré, le calvados AOC ( A consommer avec modération! )




 

 

Pour un Normand, le bien manger est un devoir !

Les produits d'abord, pas le tape à l'oeil dans l'assiette!

  • le trou normand, la pratique du ' trou normand ' a pour origine la durée relativement longue des repas de fêtes qui comptaient plusieurs plats de viande successifs. actuellement les quantités de viande sont en diminution et à l’usage d'un trou normand glacé. En effet, depuis les années 1990, on voit de plus en plus servir après la viande une boule de sorbet à la pomme, que certains prennent sans calvados. Cependant, la glace atténue l’effet digestif et rend inutile l’usage traditionnel

  •  

  •   Sa cuisine est simple mais du lait et de la pomme, il tire une profusion de produits qui habillent les plats d'une saveur naturelle. Il cueille en mer comme au verger, ainsi se garnit sa table, de la sole dieppoise aux huîtres de Normandie.Du gigot de pré-salé au poulet vallée d'Auge et au canard à la Rouennaise, son élevage n'a d'égal que le moelleux de ses fromages : le coeur de Neufchâtel, le pont-l'évêque, le livarot surnommé "colonel" et le rond camembert AOC de Marie Harel connu du monde entier. Célèbre au travers de son histoire, la Basse-Normandie l’est aussi par ses spécialités qui font la richesse d’un terroir à découvrir aussi bien de visu que dans l’assiette.

 

Le petit village de Camembert dans l’Orne est inquiet car le dernier fabricant du fromage du même nom est à vendre. Et pour ces Normands, on n'ose pas imaginer Camembert sans son fromage. Après 33 ans d’activité, les propriétaires assurent qu’ils n’abandonneront pas leur production sans avoir trouvé de repreneur. Camembert cherche repreneur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les produits laitiers

 
le fameux lait des vaches normandes,
le beurre,le fromage de la Normandie

  • la crème fraîche, qui entre dans la composition de nombreux plats normands,1ère région productrice de beurre, de crème et de fromage frais )La crème de Normandie est très renommée, notamment celle d’Isigny, premier cru laitier de France, qui bénéficie très justement d’une Appellation d’Origine Contrôlée. La crème barattée devient du beurre, et quel beurre ! La Crème A.O.C. d’Isigny permet de fabriquer un Beurre A.O.C. d’une belle couleur bouton d’or, exhausteur des saveurs, qui est le seul identifiable à la dégustation aux dires des spécialistesSans oublier les quelques fermiers qui produisent encore leur crème, beurre frais ou salé

  • les fromages AOP (Appellation d'Origine Protégée), comme le Le Camembert, le Livarot (est surnommé le "Colonel", en raison des      bandes de paille qui l'entourent et font penser aux galons dorés d'un Colonel.) le Pont-l’Evêque, le Pavé d'Auge.Le coeur de Neufchâtel  le Livarot

    Les produits de la mer, coquillages, poissons et crustacés,les produits laitiers beurre, crème fraîche, camembert. ( Le bocage offre aux vaches une nourriture abondante et riche qui assure une haute qualité à leur lait. )
     
    les viandes ces charcuteries, son agneau de pré salé ,
    les légumes frais, les  fruits frais pommes poires
    c' est le
    cidre,le poiré, le calvados,le pommeau

    La Normandie est riche de nombreuses productions réputées dans de multiples secteurs alimentaires : fromage, beurre, crème, lait, produits cidricoles, mais aussi viandes, produits de la mer (poissons et coquillages), légumes, produits sucrés, volailles.

     La variété et la qualité de produits qui y voient le jour donnent une cuisine diversifiée, savoureuse, appréciée par tous ceux qui aiment les recettes de nos grand-mères. Cette notoriété justifiée est due à une situation géographique particulière, mais surtout aux hommes qui y vivent car ils ont su mettre cette région en valeur.

    Infos diverses - Les Marchés

    Les fromages AOC  ( Voir la page Fromages )

    La recette originale du véritable camembert est protégée depuis 1983 par l'AOC camembert de Normandie

    La dénomination « Camembert » est réservée à un fromage à pâte molle, à caillé non divisé, de forme circulaire, d'un diamètre de 105 à 110 millimètres, fabriqué exclusivement avec du lait de vache emprésuré, à pâte non malaxée, légèrement salée, à moisissures superficielles, renfermant au moins 40 grammes de matière grasse pour 100 grammes de fromage après complète dessiccation et dont le poids total de matière sèche ne doit pas être inférieur à 110 grammes.

    Refusons  l’uniformisation, soyons un peu révolutionnaires et portons désormais notre choix et nos euros sur la résistance menée par les petits producteurs traditionnels aux étiquettes Réaux, Gaslonde, Jort, Moulin de Carel, Gillot, Saint-Loup...

    Voir: Comité de défense du VERITABLE CAMEMBERT

    Un camembert AOP au lait cru fermier

    Cette fois, il semble bien que législation européenne en matière de signes officiels de qualité, complexe mais précautionneuse, sur les mentions d’origine, donne raison aux défenseurs du « véritable camembert de Normandie ». En effet, la directive stipule : « Les dénominations enregistrées sont protégées […] contre une indication fausse ou fallacieuse, quant à la provenance, l’origine ou les qualités substantielles du produit figurant sur le conditionnement ou l’emballage, sur la publicité ou sur les documents afférents. »

    La filière laitière normande semble être allée au bout des dérogations possibles et des interprétations du texte pour se satisfaire d’un tel statu quo entre tenants du camembert générique et gardiens de la tradition. Ces derniers défendent le respect des goûts et des qualités organoleptiques et sensorielles de ce fromage mythique et populaire, un des plus consommés en France. Ce nouveau débat fait écho à celui autour du lait cru.

    ouest-france.fr

     

      iDTGV_ Image Banner 234 x 60

 

Il n'y a pas que l'escalope à la crème en Normandie ! Voir les recettes du terroir

 

 

Les chefs normands et associations culinaires- Formation

 

 Save on your hotel - www.hotelscombined.com

 

Les produits de la mer ( Voir la page )                 

 coquillages, poissons et crustacés ( fruits de mer, huîtres, moules, coquilles Saint-Jacques et homard du Cotentin ; coquilles Saint-Jacques de Dieppe, Grandcamp-Maisy, crevettes de Fécamp, Dives-sur-Mer, Courseulles-sur-Mer, Arromanches-les-Bains, Houlgate, Saint-Vaast-la-Hougue, Cherbourg, Honfleur, baie du Mont Saint-Michel ; huîtres de Saint-Vaast-la-Hougue, Isigny-sur-Mer, Granville ; de Cherbourg ; carrelet, cabillaud, lieu, turbot, barbue, sole, hareng, lisette (petit maquereau), bar de ligne de Dieppe, Fécamp.)

Marché au poisson du Havre

Photo Paris Normandie

  468x60 Best Price

La saint Jacques Normande

Voir la page coquillages

 "elle est charnue et goûteuse"

Les coquilles Saint-Jacques de l'intérieur de la baie de Seine sont pêchées au sud d'une ligne qui va de Barfleur, dans la Manche, à Antifer  en Seine-Maritime.elles grossissent plus vite car elles sont plus proches du rivage, elles sont plus grosses et plus coraillées , La pêche de la coquille Saint-Jacques est pratiquée du mois d’octobre au mois de mai par des bateaux appelés les coquilliers.
 Elles appartiennent à un gisement classé, et pêchées plus tard, à partir de décembre,ailleurs on commence à pêcher les coquilles à partir d'octobre

La Normandie est la première région française de pêche des Coquilles St Jacques.
Sur les 15 000 tonnes pêchées chaque année en France, les 2/3 sont Normandes

La pêche professionnelle représente environ 580 navires et 2 200 marins sur la Basse Normandie. 400 pêcheurs à pied vivent également de cette activité.

il existe un label rouge pour la coquille de normandie. Ce label a 2 objectifs: gager la fraîcheur, le lendemain de la pêche sur les étals et lutter contre la banalisation du nom coquille st jacques, en effet, ce nom est aussi applicables aux pétoncles !(La coquille Saint-Jacques de l’intérieur de la baie de Seine est plus belle, plus coraillée. elles sont pêchées au sud d’une ligne qui va de Barfleur, dans la Manche, à Antifer "Le Havre", en Seine-Maritime. Elles sont plus proches du rivage, elles grossissent plus vite.Il faut entre 5,5kg et 6kg de coquilles pour obtenir un kilo de noix.)

 

La peche à pied en Normandie

Photo Le pré figeac

A l'occasion des grandes marées, des milliers de français vont s'adonner à  la pêche à pied.  Attention : cette peche est reglementée et il est bon de lire les panneaux  sur du littoral normand.

 

 

Dieppe est le premier port de pêche français pour la coquille Saint-Jacques

 

 

Moules de Barfleur

 

Le cidre - Calvados-Poiré

 Voir la page              

 

La Pomme et le Cidre sont emblématiques de la Normandie et constituent une des plus belles images de notre région

Saviez-vous que le cidre apporte plus de polyphénols que le vin blanc, le rosé et le champagne !
Associé aux vertus anti-oxydantes des épices, c’est un véritable cocktail de jouvence !

Vous connaissez le Calvados en digestif, servez-le aussi en cocktail Nouvelle vogue à l'apéritif !

Proposez le Pommeau de Normandie avec des spécialités à base de foie gras !

… et comme trou Normand "revisité", osez le cidre chaud, parfait en toute saison…

Sans oublier la grande diversité des cidres normands qui permettent des accords plus classiques avec les plats emblématiques de notre région : charcuteries, poissons, viandes blanches, fromages, desserts

 Aidée pour cette opération par les deux Régions de Basse et Haute-Normandie et l’UNICID, la Maison Cidricole de Normandie a donc organisé et accompagné de façon collective la présentation de cidres et poirés à ces Vinalies Internationales 2014.
 C’est ainsi que, suite à présélection, 16 cidres et poirés ont été retenus cette année, sur une présentation totale de 31 échantillons.
Dégustés à Paris le 4 mars par un jury de 5 professionnels (2 œnologues français, un œnologue italien, un journaliste spécialisé belge et un responsable de la Société des Alcools du Québec), ces nectars normands avaient fière allure ; jugez plutôt :
• 3 médailles d’Or
• 3 médailles d’argent
• Aucune note inférieure à 72/100
• Moyenne des notes de 80/100

Parmi les lauréats, il faut féliciter :

• Le Pressoir d’Or (27), Vinalies d’Or pour son Cidre IGP Normandie demi-sec
• Le Domaine des Hauts-Vents (27), Vinalies d’Or pour son Cidre doux
• Le GAEC de la Cave Normande (50), Vinalies d’Or pour son cidre demi-sec
• Le Domaine des Hauts-Vents (27), Vinalies d’Argent pour son Cidre brut et son poiré
• L’EARL Saint-Joseph (76), Vinalies d’Argent pour son cidre demi-sec

 

 

La  Viande        ( voir la page)

 

Mentions légales

 

Conditions d'utilisation

 

Sites et boutiques internet

 

Contact